20 astuces SEO pour votre référencement par Serval Agency

Les mises à jour de Google Panda ont débuté il y a maintenant deux ans et se concentrent principalement sur le contenu d’un site et sa qualité. L’objectif pour Google a été de retirer de ses résultats de recherche tout contenu et site sur-optimisé et de mettre en avant les sites aux contenus « originaux, uniques et de qualité ». Google Penguin a pris  la relève mais s’avère être un complément de Panda plus qu’une mise à jour radicale. Un des principaux changements est que Google Panda passait tous les mois, alors que Google Penguin doit le faire tous les jours. Imaginez donc devoir être « contrôlé » tous les jours par le prof Google ! SI vous êtes un bon élève, vous n’avez rien à craindre, par contre, dans le cas inverse, la sanction tombera encore plus vite.

Le référencement n’est pas une science exacte mais un certain nombre de bonnes pratiques émergent néanmoins, basées sur les recommandations de Google, l’étude des brevets de ses mise sà jour, et l’expérience partagée d’experts SEO. J’ai tenté de réunir ici un panel de ces « best practices », autour de 4 points principaux à considérer dans sa stratégie d’optimisation : l’écriture du contenu, sa mise en avant, l’optimisation des liens, et la bonne utilisation des balises méta.

Cet article se concentrant principalement sur le contenu « roi » et optimisé, je prendrais souvent le blog comme exemple, qui est le meilleur représentant de site à contenu. Beaucoup des points abordés paraissent logiques et couler de source parcequ’ils sont issus directement ou indirectement de notre comportement d’humain face à un produit.

LE CONTENU ROI

Utilisez toujours du contenu pertinent

Que vous choisissiez d’écrire un article pour un blog, d’y ajouter du média vidéo, assurez-vous toujours de sa pertinence. Les derniers algorithmes de Google sont maintenant utilisés pour évaluer le nombre de visiteur de votre site/blog, le temps qu’ils vont rester dessus, ainsi que le nombre de fois qu’ils reviendront. Ces différents éléments permettent de prouver au moteur de recherche que vous fournissez une bonne expérience utilisateur et du contenu de qualité.

Conservez un équilibre dans votre contenu

Ne le surchargez pas de publicité ou de vidéos de façon disproportionnée. Mettez-vous à la place de vos visiteurs potentiels : ne seriez-vous-même pas effrayé de tomber sur une page « sapin de noël » ?

Associez votre compte Google+ au contenu que vous écrivez

Cette recommandation s’applique particulièrement pour les auteurs de blog. Il s’agit du Google Authorship. Si vous voulez gagner de l’importance aux yeux de Google, vous pouvez ajouter à vos posts, vos articles, vos vidéos Le Google Authorship Markup (retrouvez en fin d’article la documentation Google à ce sujet)/

Faites un sitemap Vidéo

Si votre site ou votre blog contient beaucoup de vidéos, il est judicieux de réaliser un sitemap Vidéo. Ce dernier fonctionne sur le même principe que le sitemap.xml normal sauf qu’il est dédié au contenu vidéo. N’oubliez pas de le soumettre à votre compte Google Webmaster.

Utilisez un tracker de Mème

Si vous écrivez un blog, c’est un outil très intéressant pour vous tenir à jour sur les tendances qui font le buzz actuellement, reliées à votre thématique bien entendu. Pour rappel, un même est un élement culturel reconnaissable comme un concept, une habitude, une information, ou un phénomène…

Analysez les sites de vos concurrents

Cette analyse est plus facile à faire sur des blogs. Trouvez par vous-même les raisons du succès de tel ou tel blog. Pourquoi les lecteurs sont-ils plus enclins à partager leurs articles ? La réponse tient dans le point suivant.

Gardez votre site à jour avec du contenu « à la mode »

Avoir du contenu régulier et récent vous permet d’être bien vu par les moteurs de recherche. Le must étant d’avoir un contenu récent, à jour, et original qui puissent créer du buzz.

Assurez-vous d’avoir des gros titres qui attirent et captent l’attention

Vous pourrez avoir le contenu le plus qualitatif du monde, si vous n’interpelez pas les visiteurs et ne les incitez pas à cliquer, vous aurez travaillé pour rien. Pensez aux mailings/spams que l’on reçoit plusieurs fois par jour : la majeure partie part directement à la poubelle, mais il arrive qu’un spam attire notre attention et qu’on l’ouvre. Pourquoi ? Son titre était accrocheur et nous a incité à en savoir plus.

Mettez en avant les articles et pages populaires

De nouveaux visiteurs arrivant sur votre blog ou votre site doivent trouver avec le moins de clics les contenus qui ont été le plus populaire. Si votre communauté a jugé elle-même que votre contenu était de valeur, il n’y a donc aucune raison que vos nouveaux visiteurs aient un avis différent. S’ils sont convaincus en quelques clics, ils seront donc nécessairement plus enclins à vous suivre.

Catégorisez vos articles

Lorsque vous écrivez un blog, vous allez nécessairement traiter d’un panel plus ou moins large de sujets, même si ceux-ci gravitent autour d’une même thématique. Une astuce simple consiste à utiliser des tags et fournir aux visiteurs un menu de navigation par tags, leur permettant de retrouver les articles correspondant à un même thème.

TRAVAILLEZ VOS LIENS

Trouvez le bon équilibre dans la répartition de vos backlinks

Une des pierres angulaires de Panda est son évaluation des backlinks. Il est donc très important de savoir comment les utiliser. Les liens ont été catégorisés en 3 types : Brand (Marque), Cible (Target) et Generic (génériques).

  • Les liens Marque : ces liens incluent votre produit ou l’URL de votre société (ils doivent représenter  40% de vos liens)
  • Les liens Cibles : ces liens doivent cibler / inclure vos mots-clés (20% également)
  • Les liens génériques : il s’agit de tous les autres liens qui ne rentrent dans aucune des catégories précédentes (40%)

Utilisez des mots-clés pertinents pour tous vos liens

Le contenu est roi, mais les liens sont encore plus importants. Vous devez donc construire un solide réseau de liens, en vous servant des mots ou phrases clés pour vos backlinks. Gardez cependant en tête que si vous n’avez aucune raison valable de connecter un site au votre, ne le faites pas.
Pour vos liens internes, utilisez également le maximum de mots-clés, sans que cela deviennent louche pour le visiteur : plutôt que d’utiliser le traditionnel « Cliquez ici », préférez « Restaurants à Paris » si la page cible concerne des restaurants parisiens.

Vérifiez la « fraicheur » des pages avant tout échange de lien

Si vous avez planifié d’échanger ou d’acheter des liens, il est nécessaire de vérifier qu’ils pointent vers des pages récentes. Inutile de mettre des liens vieux de plusieurs mois ou qui ne pointent vers aucune page. La date de mise en cache (utilisez cache :url-à-chercher pour Google) est également un bon indicateur.

OPTIMISATION DES BALISES TITLE / META / MOTS CLES

Les titres des pages ainsi que les Meta Tags doivent concorder avec la page et son contenu. Ils doivent être courts et correspondre au point de vue du visiteur.

Evitez l’utilisation d’un même mot clé avec des orthographes différentes

Avec les dernières mises à jour de Panda, il est déconseillé d’utiliser différentes façons d’écrire les phrases clés. En effet, cela peut se révéler dangereux dans la mesure où le moteur de recherche peut vous considérer comme du spam.

Faites une recherche et une analyse étendue sur les mots-clés

Vous devez trouver les termes importants et connectés à votre contenu ou au thème de votre site. Si vous écrivez un blog, le contenu textuel est l’élément roi : écrivez donc du contenu qui est centré sur des phrases clés et spécialement sur les mots clés primaires. Vous pouvez utiliser une combinaison d’outils gratuits ou payants pour vous aider dans votre recherche.

Votre balise Title doit être construite autour des mots-clés

La balise Title de vos pages doit être unique et contenir les mots clés nécessaires. Si vous estimez que votre nom d’entreprise n’est pas directement nécessaire, alors mettez-le à la fin.

Pensez « phrases clés » et pas seulement « mots clés »

Les évolutions des moteurs de recherche ont permi d’effectuer des recherches très précises sur un sujet, et les internautes ont pris cette habitude. Si vous devez rechercher une recette de tarte aux fraises, il y a de fortes chances pour que votre recherche représente ce que vous avez en tête, soit  « Recette tarte aux fraises » plutôt que simplement « tarte fraise ».  Votre optimisation doit donc en tenir compte.

AUTRES OUTILS ET ASTUCES

Utilisation efficace des outils Analytics et Google Webmaster Tools

Soyez attentifs à  ce que peuvent vous apprendre ces outils sur votre site. Etudiez la provenance de votre public, les recherches qui l’ont amené sur votre site, page ou article, les visiteurs qui ont partagé ou mis en liens certaines pages. Vous aurez ainsi des indicateurs sur ce qui a pu fonctionné ou non.

Vérifiez la réputation de votre hébergeur

Assurez-vous d’enregistrer votre nom de domaine chez un hébergeur qui possède une solide réputation et qui est fiable.

Ne surestimez pas l’importance du PageRank

Le pagerank est juste l’un des algorithmes des moteurs de recherche mais il est loin d’être l’élément clé. Il est fréquent qu’un site avec un PR inférieur ressorte par rapport à un autre possédant un PR plus élevé.

Concentrez-vous sur le Social Marketing

Le Social Marketing fait maintenant partie d’une stratégie de d’optimisation et de référencement pour les moteurs de recherche (SEO). Soyez présents, et actifs sur les réseaux : Facebook, Google+, Del.icio.us, Dig, Twitter. Bookmarkez et suivez les bonnes personnes. Plus vous réunirez d’informations sur ces réseaux, meilleure sera votre compréhension de comment ils fonctionnent et plus vous serez à même de rivaliser dans votre domaine de recherche.

CONCLUSION

Posez-vous la question suivante : qu’est-ce-qui vous fera trouver un site, un article, ou un blog intéressant et vous donnera envie d’y revenir. Les dernières mises à jour de Google Panda sont typiquement faites dans ce sens. Ne pensez donc pas moteur de recherche, mais humain et utilisateur. Ne cherchez pas à sur-optimiser votre site, vous risqueriez de récolter du « malus Google ».

GLOSSAIRE

Mots-clés primaires et secondaires : Les mots clés primaires sont les mots-clés (1 à 3 maximum) qui sont les plus importants pour optimiser une page web. Ils doivent se trouver dans les zones clés : header, footer, H1, balises méta et liens entrants. Les mots clés secondaires sont les mots-clés moins importants, qui doivent être en support des premiers. Ex : Pour un site qui propose de gagner de l’argent en ligne, les mots-clés principaux seraient « Faire de l’argent en ligne » tandis que les secondaires pourraient être « Faire de l’argent en ligne avec Adsense »

RESSOURCES UTILES

AUTEUR

Alec ANNET-DESDAME